Kintsugi ou l’art de rendre plus belles nos blessures.

Pourquoi vouloir cacher nos blessures ?

Le Kintsugi est un art d’origine japonaise qui consiste à magnifier la beauté de pièces en céramique cassées. En prenant le parti d’une réparation visible et décorative, on met en valeur non seulement la pièce réparée, mais aussi son histoire ou son ancienneté. L’utilisation de la poudre d’or ou de l’argent permet d’obtenir un résultat certes imparfait, mais aussi plus esthétique que si l’objet avait été réparé de façon invisible, ou même plus que s’il était resté intact.

Kintsugi

Cet art japonais d’enjoliver les imperfections permet aussi de mettre en valeur la singularité de chaque pièce. Si vous cassez un service entier d’assiettes par maladresse ou à l’issue d’une scène de ménage, vous obtiendrez des modèles tous différents après réparation !

Blessures

 

Une philosophie de vie.

Le Kintsugi peut être assimilé à une philosophie de vie… Celle d’accepter ses fêlures, ses blessures, les marques du temps. Une approche intéressante dans une société de l’immédiat, du zapping, de la nouveauté et de la course à l’éternelle jeunesse.

L’esprit même du Kintsugi est de considérer que lorsque quelque chose de précieux, par sa valeur ou par sa signification, se brise, il faut soigneusement le réparer, sans chercher à masquer cette réparation. Au contraire, on la rend belle et visible, puisqu’elle fait partie intégrante de l’identité de l’objet.

Des hommes et des femmes que la vie a cabossés, mais qui ont réussi à s’en remettre, et qui n’en ont pas gardé d’amertume ou de ressentiment. Au contraire, ils ont progressé, ils se sont à la fois reconstruits et agrandis, améliorés, bonifiés… Ils ont pardonné aux autres mais surtout à eux-mêmes !

réparer nos blessures

Ils ont recollés les morceaux de leur vie brisée : ils ont pleuré, ils ont travaillé à ne plus trop pleurer, puis ils ont appris à aimer à nouveau la vie et les humains. Peu à peu leurs cicatrices psychiques se sont recouvertes de l’or de la bienveillance et de la sagesse.

Aujourd’hui, chacun de leurs sourires vaut de l’or. Ils sont devenus Kintsugi…

Si vous avez aimez cet article, partagez-le 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *